Les types d’ethylotest

Avantages et inconvénients des éthylotests anti-démarrage

Les éthylotests antidémarrage sont souvent perçus comme le modèle idéal dans le domaine. En effet, il ne sont pas handicapé par les défauts des éthylotests chimiques et améliore la capacité des éthylotests électronique.

Des avantages certains

Actuellement, la remise en cause des éthylotests chimiques et électroniques est de plus en plus forte. De nombreux tests ont vu le jour et dénonce un manque de fiabilité certain chez beaucoup d’entre eux malgré leur conformité à la norme NF. Face à cela, bon nombre de spécialistes mettent en avant l’éthylotest antidémarrage. Celui-ci, en plus de proposer un résultat d’une performance supérieure à ceux des deux autres types, ajoute la possibilité d’empêcher le conducteur de prendre le volant. Il s’agit d’une fonction vraiment propre à ce type de produit qui est susceptible d’avoir des retombées réellement positives en cas d’application à une population plus large.

Cependant, si cela n’a pas été préconisé avant, c’est à cause d’un certain nombre de désavantages liés au produit.

Un coût très élevé

Les éthylotests antidémarrage sont très coûteux, au point qu’il est difficile de voir des tarifs adaptés à la population voir le jour. L’une des alternatives est de faire intervenir les fabricants et les compagnies d’assurance. Le problème est que ceux-ci refusent pour l’instant d’investir dans les systèmes à cause d’une rentabilité relative et d’un niveau de frais engrangés important.

Les organismes publics réfléchissent donc à un moyen de rendre le produit accessible.

Un succès incontestable auprès des élus

Au Ministère de l’Intérieur, les éthylotests antidémarrage ont souvent connus un franc succès. Le seul élément qui a empêché la mise en place de ces modèles est le coût, comme précédemment. Cependant, appliqués à une population importante, les fabricants pourraient bénéficier de l’économie d’échelle et rendre les prix plus attractifs. C’est d’ailleurs apparemment vers cette solution que se tournent actuellement les spécialistes du sujet.

Quel marque d’éthylotest choisir ?

Les fabricants d’éthylotests ne sont pas nombreux à sortir du lot. Néanmoins, il existe quelques constructeurs qui ont acquis une réputation certaine à travers leurs positionnements ou leurs produits. Il est intéressant donc, d’énumérer quelques-uns d’entre eux afin de constater ce qui les caractérise.

Contralco, le leader européen de l’éthylotest à usage unique.

Il s’agit d’une PME qui a été créée en 1981. Elle se situe près de Montpellier, à Gignac plus précisément, au cœur de l’Hérault.  La spécialité de l’entreprise se trouve être la fabrication et la commercialisation des éthylotests chimiques. La simplicité du produit proposé par Contralco a fait son succès. C’est aujourd’hui le fournisseur officiel des forces de police de l’état français. Par ailleurs, l’entreprise a plusieurs fois été primée par l’ANVAR (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche). Le produit est désormais connu internationalement et ce sont plus de 200 millions d’éthylotests qui ont été utilisés depuis la création de la société jusqu’en 2006. Il s’agit donc d’un acteur incontournable du marché.

Ethylo et l’Alcoborne.

Ethylo est une entreprise française qui a su se distinguer grâce à un positionnement novateur au sein du marché de l’éthylotest. L’Alcoborne, qui est son produit de référence, atteste de ce parti-pris comme nous le verrons plus en aval. Cependant, l’entreprise a su diversifier sa gamme en proposant d’autres types d’éthylotests, comme les éthylotests chimiques à usage unique ou les éthylotests électroniques mobiles. Il faut savoir néanmoins que l’entreprise ne commercialise ses produits qu’auprès des professionnels et des administrations publiques. La société bénéficie de la norme ISO 9001 : 2008, et fait partie du groupe communautaire d’Oséo Excellence.

Eco-test ou l’art de communiquer

Cette entreprise sort du lot à travers un positionnement remarquable. En effet, celui-ci consiste à proposer des éthylotests gratuitement afin de participer à la stratégie de communication de dissuasion voulue par les organismes de sécurité routière. Le principe est donc d’offrir des éthylotests jetables aux particuliers. D’ailleurs, la société ne s’arrête pas là en matière de stratégie communicationnelle. En effet, elle propose par exemple aux professionnels de personnaliser leurs produits en inscrivant des messages publicitaires notamment, directement sur l’étui. Toutes ces techniques employées font d’Eco-test un acteur unique sur le marché.

Après avoir vu les principaux acteurs du marché, il convient de s’attarder sur les produits qui disposent d’une certaine notoriété.

Le Ballon de chez Contralco

Véritable référence des éthylotests jetables, Le Ballon de Contralco se distingue par une simplicité d’utilisation hors du commun. Le produit est constitué d’une poche gonflable qui possède la certification NF. Le choix de la contenance (1,3L) n’a pas été laissé au hasard. En effet, l’objectif est de pousser l’utilisateur à effectuer le test en un seul et unique souffle, afin de simplifier au maximum l’utilisation. D’autre part, un clapet situé dans l’embout empêche les fuites d’air.  En parlant de l’embout, il faut savoir que sa grande taille lui permet à la fois un gonflement rapide et aisé du ballon, et à la fois un dégonflement ergonomique et efficace qui facilite les manipulations.

L’Alcoborne de chez Ethylo.

Ce produit est unique dans le sens où il s’agit de la seule borne éthylotest disposant à la fois d’un système infrarouge et de la norme NF. Sa fonction principale est d’être installée au sein des établissements où l’alcool est consommé au point où il peut être nécessaire d’évaluer le taux d’alcoolémie avant de reprendre le volant d’un véhicule. Le cas des discothèques entre parfaitement dans ce type de configuration. Le produit dispose par ailleurs d’un autre avantage : son coût. En effet, sur le long terme, l’Alcoborne peut devenir moins coûteux que les achats répétés d’éthylotests jetables par exemple.

Le CA2000PX Pro Gold de Pélimex.

Ce produit était, en 2010, le seul appareil à disposer de la marque NF sur le marché des éthylotests électroniques. Cette distinction témoigne de son efficacité et surtout de sa fiabilité, point régulièrement contesté en ce qui concerne ce type d’éthylotests. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’en 2010, le magazine « 60 millions de consommateurs » l’a désigné meilleur éthylotest électronique après avoir effectué une comparaison entre tous types de produits. Comme la majorité des éthylotests électronique, ce modèle nécessite un recalibrage annuel ou après un certain nombre d’utilisations, 300 pour être plus précis.

L’ethylotest antidémarrage pour voiture

Fonctionnement d’un éthylotest anti-démarrage

Le principe de l’éthylotest anti-démarrage repose sur un dispositif d’analyse du taux d’alcoolémie présent dans l’air qui vient d’être expiré par l’utilisateur. En cas de taux trop important, l’appareil va empêcher le véhicule de démarrer.
Avant chaque démarrage, l’utilisateur va devoir souffler et disposera ensuite de 5 minutes pour mettre le véhicule en marche. Néanmoins, le conducteur dispose de 30 min entre chaque démarrage qui lui permettent de ne pas réutiliser l’éthylotest. Ce type d’objet est fréquemment utilisé par les entreprises ou les administrations. En effet, son principe de fonctionnement permet de régler les paramètres afin de s’adapter aux exigences de l’organisation concernée.
Dernier point à souligner : l’éthylotest anti-démarrage a été pensé pour être flexible et donc pouvoir être installé sur différents types de véhicule ( autocars, taxis, bateaux, camions…).
Bien que tout cet assemblage soit compliqué, les éléments qui le compose demeurent très connus.

Les constituants de l’éthylotest anti-démarrage

L’éthylotest anti-démarrage est constitué d’un éthylotest électronique combiné à un système anti-démarrage. Il se compose donc d’une sonde réagissant au taux d’alcoolémie présent dans l’air expiré.
D’ailleurs, grâce à la simplicité des constituants, le processus d’usage est désormais très accessible.

Comment utiliser un éthylotest anti-démarrage ?

L’utilisation d’un éthylotest anti-démarrage est très simple. Les étapes sont au nombre de quatre. En premier lieu, l’utilisateur introduit la clé dans son véhicule afin de mettre le contact. C’est alors que, de manière automatique, l’éthylotest va s’activer et va pousser le conducteur à souffler afin d’évaluer son taux d’alcoolémie. C’est à ce moment que l’individu devra expiré à l’intérieur de l’embout et non pas avant.
En cas de conformité du taux, le démarrage sera autorisé. Dans le cas contraire, le système anti-démarrage se déclenchera et empêchera tout départ du véhicule. Aucune autre étape n’est nécessaire pour assurer le fonctionnement du produit : gare aux fausses mises en garde destinées à la vente de modèles inutilement plus complexes !

L’éthylotest réutilisable ou numérique avec cordon

Fonctionnement d’un éthylotest électronique

Un éthylotest électronique s’utilise environ 1 heure après la dernière consommation d’alcool. Le procédé d’utilisation est extrêmement simple. Dans un premier temps, il convient de mettre en marche l’éthylotest, ensuite il ne reste plus qu’à souffler à l’intérieur d’un embout spécialement conçu et pensé pour ce type d’utilisation. L’objet va alors établir une mesure du taux d’alcool présent dans chaque litre d’air soufflé par l’utilisateur.
Ensuite, l’appareil va procéder à une conversion qui va aboutir au taux d’alcoolémie présent dans le sang de l’individu. Ce résultat va s’afficher de manière relativement rapide sur l’écran digital prévu à cet effet. Il faut savoir néanmoins que l’utilisation d’un éthylotest électronique nécessite qu’il soit recalibré généralement une fois par an. Dans le cas contraire, les résultats affichés risquent d’être corrompus. Fort heureusement, à l’heure actuelle, ce type d’éthylotest est fourni avec le matériel nécessaire pour procéder soi-même au calibrage.
Néanmoins, pour mieux appréhender ce type de procédure, il convient de prendre connaissance des éléments constituants les éthylotests électroniques.

Les constituants de l’éthylotest électronique

Au sein des éthylotests électroniques se trouve un dispositif qui est à la source de la conversion du taux présent dans l’air en résultat digital exprimé en milligramme par litre. Ce dispositif est formé par une sonde, généralement, qui réagit au taux d’alcool contenu dans l’air soufflé.
D’autre part, un processus de couplage de deux capteurs est activé à chaque utilisation. D’un côté se trouve un capteur de pression de souffle, et d’un autre côté, il y a un capteur électrochimique. Cette fusion permet une fiabilité telle qu’elle a convaincu les forces de l’ordre de l’utiliser. Néanmoins, les éthylotests électroniques sont ouverts à la vente publique, mais ne sont pas tous de qualité égale. Pour faire la différence, il existe des certifications établies par le ministère de la Santé, mais il reste aussi la norme « NF », gage de qualité indiscutable.
La présence ou l’absence de certifications ne change cependant pas les principes d’usages qui sont globalement les mêmes.

Comment utiliser un éthylotest électronique ?

L’usage des éthylotests électronique comporte quelques désavantages. Parmi eux, le coût lié à l’achat qui est relativement élevé. Ce coût est augmenté par les nécessaires recalibrages réguliers.
Par ailleurs, l’utilisation n’est pas instantanée, car il faut attendre la mise en route de l’appareil afin de pouvoir l’utiliser. Ce laps de temps varie entre 4 et 8 minutes généralement. Enfin, si le souffle varie trop fréquemment, la précision du résultat dépendra alors d’un nouvel essai.

L’éthylostet chimique ou individuel

Fonctionnement d’un éthylotest à usage unique

Le principe de fonctionnement est simple. L’alcool présent dans le sang de l’utilisateur contient de l’éthanol qui va être transféré vers les poumons à travers l’air. Ainsi, l’éthanol va faire réagir l’éthylotest lorsque l’individu va expulser l’air par l’intermédiaire de son haleine.
En effet, en soufflant dans l’éthylotest, il y aura oxydation en acide éthanoïque par les ions dichromates. Ces ions sont à l’origine orange, mais la réaction les changera en vert. Ainsi, en fonction de la quantité d’ions chrome qui se formeront dans le tube, il sera possible de déduire si la limite a été atteinte ou non par l’intermédiaire d’un trait de référence présent sur l’étui. En effet, en cas d’excès, les ions se formeront de manière à atteindre ou dépasser l’indicatif présent sur le tube.
Il est intéressant par ailleurs de s’attarder sur le principe chimique de cette réaction ainsi que ses constituants.

Les constituants de l’éthylotest à usage unique

Les éthylotests du type usage unique, à ballon, se caractérisent par un procédé de fabrication particulier. Le premier élément à souligner est la présence d’un embout stérilisé.
Le tube, quant à lui, est généralement en verre et contient du dichromate de potassium solide sous forme acidifiée. Enfin, l’éthylotest jetable possède un ballon en plastique dont la contenance est de 1L. Il faut savoir, à titre indicatif, que la réaction d’oxydoréduction qui se produit est la suivante :

3 CH3CH2OH + 2 Cr2O72- + 16 H+   3 CH3COOH + 4 Cr3+ + 11 H2O

Il faut se rassurer cependant, car la complexité de cette équation n’empêche pas un usage simple et accessible.

Comment utiliser un éthylotest chimique ?

Les éthylotests sont emballés séparément, chacun possédant son propre sachet. Les emballages sont étanches. Il faut par ailleurs savoir que le réactif chimique ne doit en aucun cas être amené à rencontrer la bouche de l’utilisateur.
D’autre part, parmi les doutes qui doivent être levés, il y a celui qui concerne le fait de devoir faire un effort conséquent pour gonfler le ballon. Ce n’est absolument pas le cas, le ballon se gonfle sans difficulté aucune.
Parmi les avantages qui caractérisent l’éthylotest chimique, il y a le fait que celui-ci peut être utilisé à l’instant même. Son ergonomie permet de plus une utilisation facile et rapide. Son fonctionnement n’implique aucun coût et l’éthylotest est toujours étalonné. Enfin, l’objet est à usage unique, ce qui implique une hygiène certaine et une absence de contrainte superflue.