Ethylotest et taux d'alcoolémie » Alcootest et ivresse alcoolique

Alcootest et ivresse alcoolique


L’ivresse possède souvent plusieurs significations mais celle qui nous intéresse ici, c’est l’ivresse en rapport avec l’alcool. Bien que le concept soit connu de la population, des explications détaillées sont nécessaires afin d’éclaircir certains points.

Définition

L’ivresse alcoolique fait référence à une absorption abusive d’alcool conduisant à une intoxication alcoolique relativement critique. De manière générale, l’ivresse se décline en trois étapes succinctes. Le premier état se caractérise par l’apparition d’une certaine euphorie couplée à de l’excitation et à de la désinhibition. Cet état peut déjà avoir des conséquences néfastes pour l’individu dans le sens où il conduit à une déformation de la perception de la réalité et peut pousser la personne à faire des choix incohérents avec les situations qu’elle vit sur le moment. L’état suivant peut être repéré par des troubles de la sensibilité et une incoordination des mouvements. Il conduit généralement à des vomissements, un état nauséeux et une diarrhée marquée. Enfin, la dernière étape est dite « léthargique ». C’est alors que l’individu peut plonger dans le sommeil ou dans le coma suivant la gravité de l’intoxication.

Ces différents états ont une intensité qui varie en fonction de plusieurs critères.

Les facteurs influents sur l’ivresse

Les états énumérés précédemment peuvent être atteints plus ou moins rapidement en fonction de plusieurs éléments. Les doses ingérées, bien évidemment, entrent en ligne de mire.  Mais il faut aussi tenir compte de la personnalité de l’individu, et ce, autant sur le plan physique que mental. Ainsi, la masse corporelle va influer, mais aussi le contexte social dans lequel évolue l’individu ou encore son expérience passée, en lien avec l’ingestion d’alcool ou non.

Il faut savoir que l’état d’ivresse n’est pas sans conséquences physiques notamment, qu’il est important de prendre en compte.

Après l’ivresse

L’ivresse fait intervenir des conséquences non négligeables sur l’état de l’individu. Un épuisement fort peut se déclencher couplée à des douleurs à l’intensité relative. Ces douleurs peuvent d’ailleurs dépendre de la nature de l’alcool absorbé. D’autre part, il est conseillé de boire une quantité d’eau importante afin de pallier à la déshydratation provoquée. Cette déshydratation découle d’une production d’urine qui est supérieure à l’apport en eau du métabolisme.

Trouvez votre éthylotest en ligne !