Législation de l'alccolémie (au volant) » Les contrôles d’alcoolémie en Belgique

Les contrôles d’alcoolémie en Belgique

En Belgique, le taux d’alcoolémie toléré est susceptible de tomber de 0,5g pour mille à 0,2 g pour mille. Cela va donc avoir une influence sur les contrôles d’alcoolémie à venir. Il est donc intéressant d’identifier les conséquences d’une telle mesure.

L’abaissement du seuil toléré

Comme dit précédemment, Melchior Wathelet, secrétaire d’Etat à la mobilité, envisage sérieusement de diminuer le seuil d’alcoolémie autorisant la prise en main du volant. L’objectif avoué est de mettre en place un plan de sécurité routière renforcé. Au sujet de la diminution du taux d’alcoolémie, la mesure pourrait prendre différentes directions comme, par exemple, une limitation de cette décision applicable seulement aux populations les plus jeunes.

Cependant, ce qu’il convient d’essayer de comprendre, c’est à quelle hauteur tout ceci va influer sur les contrôles d’alcoolémie.

Une hausse prévue des contrôles d’alcoolémie

Dans le même ordre d’idée que la mesure envisagée mentionnée plus en amont, le secrétaire d’État souhaiterait mettre en place d’autres mesures de sécurité venant compléter la baisse du taux d’alcoolémie autorisé. Ces mesures se traduisent notamment par une hausse de contrôles d’alcoolémie, en particulier auprès des populations les plus âgées, susceptibles de subir des examens médicaux. En même temps que l’augmentation des contrôles surviendra, il faudra s’attendre à une hausse du montant des amendes.

Il faut savoir cependant qu’une catégorie de conducteur est visée en particulier.

Un taux d’alcool 0% pour les conducteurs de camion

Il s’agit d’une autre mesure phare. La Febetra ou Fédération royale belge des transporteurs et des prestataires de services logistiques soutient le projet d’un taux d’alcool 0% auprès des conducteurs de camion. Cette décision entrerait dans le cadre du plan de renforcement de la sécurité routière prévu par Melchior Wathelet. Plus concrètement, les chauffeurs de camion tomberaient sous le coup d’une interdiction claire relative à la consommation de boissons alcoolisées pendant le service. La Febetra estime en effet qu’un conducteur de camion sous influence, même légère, de l’alcool, représente un danger important en terme de sécurité routière.

Trouvez votre éthylotest en ligne !