Les ethylotests et la sécurité routière » Les effets de l’alcool sur les accidents de la route

Les effets de l’alcool sur les accidents de la route

Il est connu qu’alcool et volant ne font pas bon ménage. Néanmoins, il convient de connaître l’influence réelle de l’alcool sur la conduite afin d’évaluer son impact concret sur les accidents de la route.

La première cause de mortalité sur les routes en 2010

L’alcool est effectivement à l’origine de la majorité des accidents routiers mortels en 2010. Cela se traduit par 1200 décès ou, autrement dit, environ 30% des accidents sur la route ayant conduit à la mort d’individus. Ainsi, l’alcool mène à des accidents de manière très fréquente.

Cependant, ce risque dépend beaucoup du taux d’alcoolémie présent dans le sang.

Quel risque en fonction de quelle alcoolémie ?

Pour être plus précis, il convient d’évaluer le risque avec des chiffres concrets et explicites. Ainsi, une personne ayant un taux d’alcoolémie de 0,5g/l voit le risque qu’elle soit confrontée à un accident mortel multiplié par 2. Dès 0,8g/l, le coefficient passe à 10. Enfin, à partir de 1,2 g/l, le risque est multiplié par 35. Ces chiffres sont très révélateurs de l’influence de l’alcool sur le conducteur. Néanmoins, ils doivent être précisés par l’âge et le sexe de l’individu notamment, mais aussi de l’heure à laquelle l’accident est susceptible de se produire. Ainsi, 70% des accidents impliquant la mort d’un conducteur ayant un taux d’alcoolémie non autorisé se déroulent la nuit.
Ce qui explique cette grande influence, c’est l’impact que peut avoir l’alcool sur le cerveau humain.

Les effets de l’alcool sur le cerveau

Que ce soit en grandes ou en petites quantités, l’alcool implique des conséquences non négligeables sur le cerveau. Parmi ces effets, il est possible de citer l’apparition d’une certaine euphorie qui créera une désinhibition plus ou moins forte selon la quantité d’alcool ingérée. De même, l’alcool augmente considérablement le temps de réaction, ce qui est très dangereux en circulation. Des troubles de la vision peuvent apparaître ainsi qu’une perturbation de la coordination des mouvements. Les gestes ne sont plus synchrones et cela conduit à des difficultés à faire face à des situations diverses. Tout cela reflète donc à quel point l’alcool peut être dangereux au volant, et ce, même si le conducteur ne ressent aucun effet.

Trouvez votre éthylotest en ligne !